Luc-Henri Fage

photos, films, livres, expéditions…

EXPO

12 mai-30 octobre 2017 | Musée de l'Eau | Pont-en-Royans, Isère

austères australes

L'eau et la roche dans les îles calcaires de Patagonie chilienne

« L’archipel de Patagonie chilienne comporte des milliers d’îles désertes, soumises aux brutalités des Quarantièmes Rugissants. Dans cette immensité, quatre seulement sont formées de calcaire, une roche que la pluie peut dissoudre. Fils de la pluie et du vent, leurs paysages sont uniques.

L’eau de là-bas est pourtant la même qu’ici… Mais il y pleut bien davantage : huit fois plus qu’en France ! Accompagnées par un vent déchaîné, qui souffle de l’océan Pacifique à une vitesse moyenne de 70 km/h à longueur d’année, et qui pousse des pointes à plus de 250 km/h, les précipitations rudoient la roche, la corrodent, la perforent, la sculptent d’un burin fou, faisant naître des formes inconnues ailleurs sur notre Terre.

C’est le pays de toutes les démesures, des dentelles de roche, des abîmes sans fond, des pierres qui volent, de la pluie horizontale, des cascades qui remontent, des cent nuances de gris. »

Georges Marbach

 

Depuis 1997, les spéléologues de Centre Terre explorent les rares îles calcaires perdues dans l'immensité de l'archipel de Patagonie chilienne. Les photos de Luc-Henri Fage et les textes de Georges Marbach restituent ces paysages exceptionnels, où la pluie et le vent règnent en maître.

 

Les tirages photos de l'exposition sur Dibond alu 3 mm sont en vente sur place et ici.

12 mai au 30 octobre 2017

Restaurant du
Musée de l’eau

Place du Breuil

38680 Pont-en-Royans

10 h / 23 h

musee-eau.com

Un livre accompagne l'exposition avec les photos de l'expédition 2000 en Patagonie. Disponible sur place et ici sur Internet.

Visite de l'exposition

Le Dauphiné Libéré, 14 mai 2017

PONT-EN-ROYANS

Double vernissage au Musée de l’eau

Les éclairs ont nettoyé le ciel, la pluie a cessé, elle a laissé une Bourne gonflée, qui gronde tout autour du Musée de l’eau… Ce vendredi soir, c’était le vernissage des deux expositions, liées à la roche, et à l’eau !

Au restaurant du Musée, le célèbre explorateur journaliste Luc-Henri Fage expose "Austères Australes". Ses photos, magnifiques, sont accompagnées par les textes de Georges Marbach.

Pour rappel, Luc-Henri Fage est un explorateur passionné qui multiplie les expéditions spéléologiques, a réalisé la première traversée de la Papouasie Nouvelle-Guinée en autonomie totale à deux, ainsi que celle de Bornéo.

Mais il n’est pas "que" spéléologue : il manie avec le même brio appareil photo et caméra pour pouvoir témoigner de ses aventures et de ses découvertes.

Quant à Georges Marbach, bien connu dans le Vercors, il est lui aussi une des figures de la spéléologie française et il est allé jusqu’en Patagonie, rapportant de ses voyages les textes magnifiques qui illustrent les photos de Luc-Henri Fage.

Femmes de l’eau

Au bar à eau, Angèle Etoundi Essamba, artiste camerounaise, présente "Femmes de l’eau". Par le biais de grandes et belles photos, on découvre le rôle des femmes autour de l’eau en Afrique : Angèle Etoundi Essamba montre avec clairvoyance, poésie et humanité le quotidien des femmes et leur rôle dans le développement des sociétés africaines.

Cette exposition a été réalisée à l’initiative de la mairie de Paris.

Les expositions du Musée de l’eau sont visibles jusqu’au 30 octobre.

 

© Luc-Henri Fage, 2017 - Reproduction interdite